Sélectionner une page

Clément Sénéchal : « Réélire Macron, une catastrophe pour l’écologie »

16/03/2022

Clément Sénéchal, porte-parole climat de Greenpeace France, a donné un très bon entretien au magazine Frustration. Il y explique en quoi réélire notre président actuel serait une bien mauvaise idée, et même une catastrophe pour l’écologie.

 

Climat disparu

 

Clément Sénéchal dit que « l’espace public des démocraties occidentales n’est pas configuré pour traiter correctement l’enjeu climatique ».

En effet, l’espace public est « saturé par la marchandise, la publicité, et par le divertissement ». La société du spectacle, dans laquelle nous baignons, n’arrive pas à parler climat, car ce sujet est « trop anxiogène », « trop technique » et « se prête mal au scoop ». La lourdeur du sujet climat, son ampleur politique et philosophique, ne sont pas compatibles avec la frivolité médiatique. D’autant que « de grands actionnaires qui n’ont pas intérêt au changement » possèdent nos médias.

 

Les politiques – et Macron – aux abonnés absents

 

Clément Sénéchal explique que les politiciens « donnent l’impression d’une prise en charge factice » ou « donnent le spectacle du mensonge et du renoncement permanent ». Un indice ? Emmanuel Macron a pris le temps de rendre hommage à Jean-Pierre Pernaut. En revanche, il n’a pas réagi à la publication du dernier rapport du GIEC…

Alors, sans disparaître tout à fait, le problème du climat bascule dans une « dimension parallèle »…

Emmanuel Macron fonde sa présidence sur le « greenwashing » : faire croire qu’il agit pour l’écologie, alors que pas du tout. Clément Sénéchal dit la cruauté, et même « l’aspect criminel » de ce greenwashing. « Cette approche laisse les populations se faire piéger par le changement climatique, au moment où il serait encore temps d’agir pour éviter le pire ».

Pour Clément Sénéchal, la réélection d’Emmanuel Macron serait « la démonstration d’un grave dysfonctionnement institutionnel et démocratique ».

 

E. Macron fait semblant

 

Ne pas désespérer

 

Le prote-parole de Greenpeace France rappelle que pour nos scientifiques, « nous savons ce qui se passe, avec une grande précision » et « il n’est pas trop tard pour contenir la hausse des températures et limiter ses impacts ».

Clément Sénéchal insiste sur le fait que nous sommes une « une espèce douée de la faculté d’agir ». C’est « notre organisation sociale actuelle », fondée notamment sur les énergies fossiles, qui est en cause. Alors il s’agit d’utiliser efficacement notre « faculté d’agir » pour « faire jaillir un nouveau monde social ».

Pour ce grand objectif, nos armes sont notre engagement, notre capacité à gérer la conflictualité et en définitive « notre sens moral ». Aussi « quand bien même la moitié du monde serait devenue inhabitable, il faudra se battre pour l’humanité ».

 

« Changer l’ordre économique »

 

Pour Clément Sénéchal, « la dépolitisation néolibérale a ravagé la planète en laissant l’accumulation capitaliste hors de contrôle ». Ainsi, « la crise environnementale disqualifie l’essence même du capitalisme ». Il ajoute : « il est illusoire de croire que nous pouvons engager une production respectueuse de l’environnement quand les investisseurs réclament une rentabilité à deux chiffres ».

Clément Sénéchal explique « qu’il faut changer l’ordre économique » et « démontrer une solidarité universelle ». Mais ce ne sera pas avec Emmanuel Macron…

Pour aller plus loin, l’article original de Frustration magazine et les 6 ennemis de l’écologie.

Crédit photo : Clément Sénéchal

 

Articles suivants

S'abonner

Recevez nos conférences, articles et vidéos pour l'écologie et la démocratie. Gratuit, pas d'usage commercial.

Actualités

Signons la pétition pour le RIC !

Signons la pétition pour le RIC ! Ecologie & Démocratie soutient sans réserve la pétition officielle sur le RIC constituant ! Clara Egger et Espoir-RIC l'ont déposée la semaine dernière sur la plateforme de l'Assemblée nationale. Ecoutons d'abord Clara Egger. Elle...

Notre association a un an : premier bilan

Les statuts de notre association ont symboliquement été déposés en préfecture à l'occasion des 3 ans du mouvement des Gilets jaunes. C'était le 17 novembre 2021, après un long travail préparatoire. Aussi, alors que les Gilets jaunes fêtent leurs 4 ans, nous faisons le...

Le rond-point en toute simplicité

Revenir sur le rond-point, c'est un peu comme un retour en arrière avec beaucoup d'émotions : nostalgie, tristesse, colère, frustration. Cela ne doit pas être notre état d'esprit cet après-midi. Nous nous y rendrons le cœur léger en toute confiance, dans la joie, la...

Clément Caudron : « Imaginons qu’on baisse le PIB d’un facteur 2… »

Clément Caudron est ingénieur dans l'aéronautique. Il avait déjà eu la gentillesse de répondre à nos 5 questions. Le 8 octobre, Clément a participé à notre Fête de la démocratie et nous a présenté son livre "Il est urgent de ralentir, manifeste pour une écologie...

La décroissance est inévitable !

Le président de notre association Jérôme Yanez a été reçu par le Premier cercle, un podcast créé par Génération Frexit. Jérôme y explique l'intérêt politique de la décroissance et répond aux questions de sympathisants du frexit. Un résumé est ci-dessous.    ...

La France est-elle une démocratie ?

Le 8 octobre dernier, notre association a organisé la Fête de la démocratie à Saint-Léonard-de-Noblat. La première table-ronde a frappé les esprits par la justesse et l'ampleur de ses considérations sur cette question de fond : la France est-elle une démocratie ?...

Franc succès pour la première édition de la Fête de la démocratie !

Samedi 8 octobre, nous avons réuni 35 personnes à Saint-Léonard-de-Noblat pour discuter d'écologie et de démocratie. Ce rassemblement a été une belle réussite pour notre association.   A l'école du pont de Saint-Léonard-de-Noblat. A la tribune, de gauche à...

Violences sur les gilets jaunes : appel à enquêtes parlementaires

Ecologie & Démocratie s'associe à l'appel pour la création d'enquêtes parlementaires sur les violences faites aux Gilets jaunes Le mouvement des gilets jaunes a, dès l’origine, présenté des revendications qui auraient pu déboucher sur un large débat au sein du...

5 questions à Alice Desbiolles : « La sensibilité aux enjeux écologiques est intimement politique. »

Alice Desbiolles est médecin de santé publique et épidémiologiste. Spécialiste en santé environnementale, elle a publié "L’éco-anxiété : vivre sereinement dans un monde abîmé" (Fayard, 2020). Elle a critiqué la gestion gouvenementale autoritaire du Covid dans les...

Fête de la démocratie le 8 octobre à Saint-Léonard-de-Noblat

Samedi 8 octobre, notre association organise la première édition de la Fête de la démocratie. Ce sera une journée conviviale et passionnante sur la démocratie. Un thème fondamental !   Au programme   Avec Florie Marie, porte-parole du Parti pirate, Fadi...

Les 4 doléances du peuple

Des citoyens viennent d'analyser les doléances issues du soulèvement des Gilets jaunes. Alors, que veut le peuple ? Dans un article du Monde diplomatique de juin 2022, on apprend qu'un groupe de chercheurs et de citoyens a décortiqué les archives départementales de...

5 questions à Josée Provençal : « Nous devons parler de décroissance pour la préparer »

Josée Provençal est québécoise. Diplômée d'histoire, elle est docteure en science politique à l'université d’Ottawa. Elle est spécialiste des questions de décroissance et d'énergie. Elle participe à la fondation en France de l'Observatoire de la post-croissance et de...