Sélectionner une page

Le dialogue devient facile lorsque nous partageons la même définition des mots. Voici notre dictionnaire des mots de l’écologie et de la démocratie.

Budget carbone

Quantité maximale de carbone restant à émettre pour éviter de dépasser un seuil de réchauffement climatique de 1,5 ou 2°C.

Carbone

Substances émises dans l’atmosphère sous forme de gaz, principalement en brûlant des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon), et qui provoquent le réchauffement climatique. Dioxyde de carbone CO2, méthane CH4. D’autre substances sans carbone participent au réchauffement climatique, comme le protoxyde d’azote N2O.

Déconsommation

Recherche du bonheur et de la satisfaction par d’autres moyens que l’augmentation du pouvoir d’achat, avec une réduction de la consommation matérielle et de l’empreinte écologique.

Découplage

Fonctionnement hypothétique de l’économie dans lequel il y a simultanément croissance économique et réduction de l’empreinte écologique.

Décroissance

1- Ralentissement de l’économie, réduction du Produit intérieur brut (PIB).
2- Mouvement politique écologiste visant au respect des limites planétaires par un ralentissement transitoire démocratiquement planifié de l’économie.

Démocratie représentative

Système politique fondé sur la représentation, assurant l’égalité des droits, la liberté d’association, la liberté d’expression, la liberté de la presse, la participation libre aux élections et la protection des minorités. La démocratie représentative est une expession contradictoire, dans la mesure où la représentation est un abandon de pouvoir et que la représentation est imparfaite.

Démocratie réelle

Régime politique dans lequel le pouvoir est librement exercé par les citoyens souverains, associés à part égale (isocratie, iségorie, isonomie).

Développement durable

Mode de développement supposé répondre aux besoins des générations présentes, sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Concept inopérant et manquant de clarté. Pour certains économistes, il s’agirait de faire durer le développement. L’expression est contradictoire car il est établi que maintenir et faire croître le niveau de vie des pays développés aggrave la crise écologique.

Ecologie scientifique

Science qui étudie les relations entre les êtres vivants (humains, animaux, végétaux) et leur milieu.

Ecologie politique ou écologisme

Mouvement de société inspiré de l’écologie scientifique, réformiste ou révolutionnaire, visant un équilibre dans les relations avec la nature, avec en particulier la stabilisation du climat, la protection de la biodiversité et la réduction des pollutions.

Ecologie populaire

Ecologie politique qui admet le principe établi scientifiquement selon lequel les citoyens les plus riches (grands propriétaires de capitaux, grande bourgeoisie) et les grandes entreprises ont une empreinte écologique plus importante et qui considère qu’ils doivent fournir un effort de déconsommation prioritaire relativement aux classes populaires. Ecologie politique fondée sur la justice sociale et la réduction des inégalités.
Exemple : les taxes sur le fioul de chauffage, pour être acceptées, doivent être précédées de taxes sur le kérosène des avions.

Isocratie

Egalité de participation à la décision entre les membres d’une communauté, égalité de souveraineté.

Iségorie

Egalité d’accès à la parole, égalité médiatique.

Isonomie

Egalité de traitement devant les règles communes, devant la loi.

Limites planétaires

Ensemble de seuils définis scientifiquement que l’humanité doit éviter de dépasser au risque de dégrader les conditions de vie sur Terre.

Réchauffement climatique

Dérèglement du climat principalement dû au carbone rejeté dans l’atmosphère et dont le premier caractère est l’élévation de la température globale.

Représentation

Action de déléguer à un autre que soi, appelé réprésentant, élu ou non, la capacité de participer aux débats et à la décision. La représentation est un abandon de souveraineté.

Sociocratie

Mode d’organisation fondé sur la libre initiative et le consentement.

Souveraineté

Détention du pouvoir de libre décision, indépendamment de toute tutelle extérieure et de toute influence extérieure excessive. La souveraineté est une condition nécessaire de la démocratie.

Suffisance

Recherche de solutions technologiques ou organisationnelles sobres, à l’échelle collective ou individuelle, qui apportent une réponse satisfaisante en terme de service et de confort, avec un impact écologique le plus faible. L’objectif est de donner à chacun une vie décente dans le respect des limites planétaires.
Exemple : grâce à la qualité de l’infrastructure et aux habitudes des citoyens, le vélo est un moyen de transport suffisant pour l’essentiel des trajets dans de nombeuses villes des Pays-Bas.