5 questions à Julien Wosnitza : « La biodiversité océanique est à l’agonie »

3/01/2022

Julien Wosnitza a milité dans l’association de protection des baleines Sea Shepherd. Il a ensuite cofondé l’association Wings of the ocean, qui contribue à la dépollution des océans et du littoral. Il est l’auteur d’un bref essai intitulé « Pourquoi tout va s’effondrer ».

 

1) Bonjour Julien, tu as publié « Pourquoi tout va s’effondrer » il y a 3 ans. Depuis, quelle évolution vois-tu ?

 

Je vois beaucoup d’évolutions, mais aucune dans le bon sens. Franchement, je pensais qu’il y aurait une prise de conscience de la fragilité de nos civilisations avec le Covid. Pourtant, dès le pic de la crise passé, l’économie (et avec elle les émissions de CO2) est repartie de plus belle. On perpétue un système que nous savons destructeur.

 

2) Par quoi faudrait-il commencer, selon toi, pour limiter la crise écologique ?

 

Il n’est jamais trop tard pour essayer de préserver ce qui reste de vie sur Terre. La 1ère chose selon moi est de préserver la biodiversité. Pour cela, il faudrait interdire l’artificialisation des sols et surtout passer à un mode d’alimentation végétal. Après, il faudrait agir partout et sur tout en même temps, ce qui est malheureusement très complexe.

 

Kraken

Le Kraken, un trois-mâts, de l’association Wings of the Ocean

 

3) Ton association essaie de dépolluer des océans, notamment grâce à une incroyable bateau, le Kraken.
Quelle est la situation actuelle des océans en matière de pollution et de biodiversité ?

 

Le plastique déjà présent dans les océans y restera. Nous n’irons pas le chercher car cela demanderait une énergie considérable, ce qui ferait au final plus de mal que de bien. Ce qui est possible, en revanche, c’est faire en sorte que moins de plastique s’y déverse désormais.

Pour ce qui est de la biodiversité océanique, elle est à l’agonie. La pêche (dans sa globalité, pas seulement les énormes navires usines, je prends les petits pêcheurs artisanaux avec) a complètement détruit les écosystèmes et a fortement réduit les population de certaines espèces. La situation est dramatique. Pour y remédier, je ne vois qu’une solution : interdire la pêche partout où elle n’est pas une nécessité de subsistance alimentaire.

 

Canettes, bouteilles, résidus de matériel de pêche… Les déchets sont nombreux

 

4) Tu as essayé de nouer des partenariats avec de grandes entreprises et échangé avec de nombreux responsables d’entreprises.
Penses-tu que le changement se fera avec les multinationales ou contre elles ?

 

J’échange beaucoup avec des chefs d’entreprise, effectivement. Aujourd’hui, malgré une prise de conscience assez manifeste sur le besoin de s’engager au niveau écologique, nous n’avons pas encore la même définition de ce qu’est l’engagement. Selon moi les entreprises devraient faire le maximum, quitte à transformer leur activité. Les entreprises sont cependant souvent adeptes des petits pas, ce qui n’est pas du tout à la hauteur des enjeux. Je ne connais pas de chef d’entreprise qui soit prêt à remettre en cause l’activité de son entreprise pour des raisons écologiques. Encore moins pour les multinationales.

 

5) Tu participes au livre « Générations », dans lequel onze jeunes racontent comment ils essaient de changer les choses pour éviter le crash écologique.
Qu’est-ce qui selon toi différencie la jeunesse des générations précédentes ?

 

Je pense que la différence fondamentale vient du fait qu’une partie de notre génération a pris conscience que les effets de l’effondrement seront pour nous. On va se prendre de plein fouet ses effets de notre vivant, à des âges où nous serons en charge. La pression est énorme ! Notre génération n’a pas les rênes du pouvoir aujourd’hui, mais nous ressentons dans notre chair le fait que les décisions actuelles vont impacter notre futur.

 

Merci Julien !

 

Crédit photos : Wings of the ocean, Julien Wosnitza

 

 

Articles suivants

S'abonner

Recevez nos conférences, articles et vidéos pour l'écologie et la démocratie. Courriels rares, gratuit, pas d'usage commercial.

Actualités

Changer la constitution pour établir la primauté du droit français

Ceci est une note issue d'un article d'Aurélien Bernier paru dans le Monde Diplomatique de mai 2024.   Comment le droit européen a écrasé le droit français   Dans une première partie, Aurélien Bernier nous explique comment s'est construite la primauté du...

L’écologie est-elle rationnelle ?

De façon répétée, les écologistes sont accusés de ne pas être rationnels. Ils seraient des idéologues, opposés au progrès et à la science. Des fanatiques, des utopistes ou des "bobos" sans contact avec la réalité... L'écologie tournerait-elle le dos à l'idéal des...

La permaculture, un modèle généralisable ?

Article invité.   Apparemment, il y a encore pas mal de gens, y compris des hommes politiques comme le député Louis Boyard, qui pensent que la permaculture est un modèle généralisable. Pourtant, c'est faux.   Qu'est ce que la permaculture ?   Sur...

Qu’est-ce que la décroissance ?

Le manifeste de notre association ne comporte pas une seule fois le mot de décroissance. Cependant, les mots "sobriété" et "réduction" apparaissent plusieurs fois. Certains de nos membres se revendiquent de la décroissance, d'autres non, s'en tenant à l'écologie. Mais...

5 questions à Anaëlle : « Nous devrions faire un vrai point sur nos besoins »

Citoyenne responsable et militante engagée, Anaëlle choisit les causes environnementales qui lui semblent justes. Anaëlle a suivi les travaux concernant le gaz de couche en Moselle. Aujourd'hui elle s’implique aussi pour créer des liens inter-associations et organise...

Signons la pétition pour le RIC !

Signons la pétition pour le RIC ! Ecologie & Démocratie soutient sans réserve la pétition officielle sur le RIC constituant ! Clara Egger et Espoir-RIC l'ont déposée la semaine dernière sur la plateforme de l'Assemblée nationale. Ecoutons d'abord Clara Egger. Elle...

Notre association a un an : premier bilan

Les statuts de notre association ont symboliquement été déposés en préfecture à l'occasion des 3 ans du mouvement des Gilets jaunes. C'était le 17 novembre 2021, après un long travail préparatoire. Aussi, alors que les Gilets jaunes fêtent leurs 4 ans, nous faisons le...

Le rond-point en toute simplicité

Revenir sur le rond-point, c'est un peu comme un retour en arrière avec beaucoup d'émotions : nostalgie, tristesse, colère, frustration. Cela ne doit pas être notre état d'esprit cet après-midi. Nous nous y rendrons le cœur léger en toute confiance, dans la joie, la...

Clément Caudron : « Imaginons qu’on baisse le PIB d’un facteur 2… »

Clément Caudron est ingénieur dans l'aéronautique. Il avait déjà eu la gentillesse de répondre à nos 5 questions. Le 8 octobre, Clément a participé à notre Fête de la démocratie et nous a présenté son livre "Il est urgent de ralentir, manifeste pour une écologie...

La décroissance est inévitable !

Le président de notre association Jérôme Yanez a été reçu par le Premier cercle, un podcast créé par Génération Frexit. Jérôme y explique l'intérêt politique de la décroissance et répond aux questions de sympathisants du frexit. Un résumé est ci-dessous.    ...

La France est-elle une démocratie ?

Le 8 octobre dernier, notre association a organisé la Fête de la démocratie à Saint-Léonard-de-Noblat. La première table-ronde a frappé les esprits par la justesse et l'ampleur de ses considérations sur cette question de fond : la France est-elle une démocratie ?...

Franc succès pour la première édition de la Fête de la démocratie !

Samedi 8 octobre, nous avons réuni 35 personnes à Saint-Léonard-de-Noblat pour discuter d'écologie et de démocratie. Ce rassemblement a été une belle réussite pour notre association.   A l'école du pont de Saint-Léonard-de-Noblat. A la tribune, de gauche à...