Sélectionner une page

Les 4 doléances du peuple

2/07/2022

Des citoyens viennent d’analyser les doléances issues du soulèvement des Gilets jaunes. Alors, que veut le peuple ?

Dans un article du Monde diplomatique de juin 2022, on apprend qu’un groupe de chercheurs et de citoyens a décortiqué les archives départementales de Gironde. Ils ont cherché le contenu profond des « cahiers de doléances » mis en place en 2019 par le gouvernement Macron, alors mis en difficulté par la révolte des Gilets jaunes.

 

N°1 : Vivre dignement de son travail et justice fiscale

 

La revenidation numéro 1 est la possibilité pour chacun de vivre dignement de son travail, ou de sa retraite. Les Français considèrent que toute personne qui travaille doit pouvoir, au minimum, pouvoir subvenir à ses besoins. Cela signifie assumer toutes ses dépenses contraintes et élever ses enfants sans privation. La politique fiscale est injuste. Trop clémente avec les riches (suppression de l’ISF, ristournes aux grandes entreprises) et trop sévère avec les modestes (taxe sur le travail, CSG, TVA, amendes non proportionnelles).

 

N°2 : Renouveau démocratique

 

Les citoyens font le constat d’une démocratie qui ne fonctionne pas. Ce qui est tout à fait normal car notre régime politique n’est pas une démocratie. C’est un système représentatif à dérive oligarchique. Les Français épinglent les élus nationaux (les maires sont épargnés), qui ont un bon train de vie, bénéficient de privilèges et ne sont pas toujours exemplaires.

Si les Français critiquent, ils font aussi des propositions. Référendum d’initiative citoyenne, proportionnelle, reconnaissance du vote blanc… Il n’y a qu’à piocher !

 

N°3 : Un socle de service publics

 

Ensuite, les citoyens n’acceptent pas le délabrement et l’éloignement des services publics. Ils veulent une éducation et une santé gratuites et de qualité. La privatisation inquiète. Les Français veulent que les aéroports et les autoroutes restent publics.

 

N°4 : Démarrer (enfin) la transition écologique

 

Les Français souhaitent que les thèmes écologiques soient enfin traités, mais pas de façon arbitraire. Les Français n’attendaient pas la réduction de la vitesse à 80 km/h sur les départementales, décidée à Paris. La hausse de la taxe carbone a été mal amenée, déstabilisant le budget des ménages modestes qui vont au travail en voiture et des artisans. Les citoyens veulent bien participer à la transition écologique, mais à condition que les plus grands pollueurs soient ciblés en priorité.

 

Conclusion

 

Les attentes des Français exprimées à l’occasion de la crise des Gilets jaunes sont claires. Les Français veulent vivre de leur travail, une meilleure démocratie, des services publics solides. Ils consentent à la transition écologique si les efforts sont équitables.

Articles suivants

S'abonner

Recevez nos conférences, articles et vidéos pour l'écologie et la démocratie. Gratuit, pas d'usage commercial.

Actualités

5 questions à Josée Provençal : « Nous devons parler de décroissance pour la préparer »

Josée Provençal est québécoise. Diplômée d'histoire, elle est docteure en science politique à l'université d’Ottawa. Elle est spécialiste des questions de décroissance et d'énergie. Elle participe à la fondation en France de l'Observatoire de la post-croissance et de...

Barrage contre barrage

Les électeurs français ont porté Marine Le Pen et Emmanuel Macron au second tour. On en prend acte. C'est la "gueule de bois démocratique", selon l'expression de l'éditorialiste Alexis Poulin. L'enjeu est lourd, il en va du destin de la France pour 5 ans, et peut-être...

5 questions à Nicolas Martin : « Nous sommes en absurdie »

Nicolas Martin enseigne la musique à des enfants dans les écoles élémentaires. Trouvant absurde le monde autour de lui, il a écrit "Non à la France à la dérive, en finir avec la lâcheté et les reniements ordinaires" (Editions de Paris, Max Chaleil, 18 €).   1)...

Pour qui voter ce dimanche ?

Vous voulez voter mais vous n'avez pas encore fait votre choix pour dimanche ? L'écologie et la démocratie comptent pour vous ? Voici notre point de vue pour vous aider à choisir.   Ecologie   Pour la grande majorité des observateurs, deux candidats font...

5 questions à Paule Bénit : « les SDHI sont toxiques pour tous les êtres vivants »

Paule Bénit est ingénieure de recherche en biochimie et biologie cellulaire à l'INSERM (1). Avec une équipe de chercheurs, elle a découvert l'existence de pesticides nocifs appelés SDHI. Elle a lancé l'alerte dès 2017 par téléphone auprès de l'ANSES (2), puis, en...

Clément Sénéchal : « Réélire Macron, une catastrophe pour l’écologie »

Clément Sénéchal, porte-parole climat de Greenpeace France, a donné un très bon entretien au magazine Frustration. Il y explique en quoi réélire notre président actuel serait une bien mauvaise idée, et même une catastrophe pour l'écologie.   Climat disparu  ...

5 questions à Ghislain Tissot : « L’euro est un veau d’or »

Ghislain est ingénieur. Il fait partie des membres fondateurs de notre association. Alors que l'euro a 20 ans, il publie "L'euro, une monnaie sacrée" (Amazon, 16,87 €).   1) Bonjour Ghislain ! Dans ton livre, tu compares notre monnaie, l'euro, à une divinité....

Ce que nous dit le nouveau rapport du GIEC, par Kim Nicholas

Que dit le nouveau rapport climat du GIEC, dans un langage clair ? Je vais essayer d'expliquer le résumé pour les décideurs, sans utiliser de vocabulaire compliqué. Alors voilà. Les scientifiques en sont certains : le changement climatique menace les populations et la...

Les 6 ennemis de l’écologie

Dans son numéro de janvier, le mensuel CQFD nous explique qu'il faut "en finir avec une écologie sans ennemis". En nous appuyant sur leur dossier, on peut faire la liste des ennemis de l'écologie, et il y en a 6 !   Au-delà des petits gestes   Il existe une...

Le débat écologique est si mauvais que les scientifiques s’en plaignent !

Ce mardi 1er février, une tribune signée par 1400 scientifiques est parue sur le site franceinfo. Ils se plaignent de la piètre qualité du débat démocratique sur les questions écologiques.   Qui a signé ?   Parmi les signataires, on trouve nos plus éminents...

5 questions à Inès Corinto : « les élus ne sont pas conscients du risque d’insécurité alimentaire »

Inès Corinto est une militante engagée pour l'environnement. Elle est chercheuse à l'association Intui Chain Lab qui accompagne des collectivités en matière de résilience. Conseillère municipale, elle a été candidate aux élections départementales de 2021 sous...

5 questions à Catherine Ritz : « L’Antarctique de l’Ouest pourrait s’effondrer et partir dans l’océan »

Catherine Ritz est glaciologue de haut niveau, directrice de recherche au CNRS. Elle est spécialiste de la calotte polaire antarctique. Elle a développé des modélisations informatiques des calottes glaciaires sur plusieurs siècles.   Attention ! Ne confondez pas...